Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 11:24

Si certains désirent voir ces dessins dans leur définition d'origine, ( Entre 750 à 1500 ko en JPEG,  les détails n'en seront que plus visibles), qu'ils me le fassent savoir.

Repost 0
Philippe Lepers - dans Betdenrire
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 11:12

Si certains petits commerces périclitent, d'autres jouissent d'une sacrée santé !

Repost 0
17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 17:46

 Personne n'est égal devant une facture, surtout devant un facture EDF !

Repost 0
17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 17:31

Bientôt le printemps et sa cohorte de taches plus ingrates les unes des autres.

Dicton : Une canalisation de pétée, dix de retrouvées !

Repost 0
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 18:56

Ouh là, je me rends compte qu'à l'écran, ça manque de définition et les petits détails sont souvents confus.

J'ai le choix : Soit  j'augmente la finesse et c'est des K.octs en plus, demandant un temps de chargement évidemment plus long. Soit je fais des dessins moins élaborés et en noir et blanc  style  "Le New-yorker".

Sacré casse-tête !  En attendant et malgré que la météo nous jette un froid, réchauffons nous près du barbecue !

  

Repost 0
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 19:42

Curieusement, le premier accessoire de bricolage, est souvent une échelle.

Allez savoir pourquoi !

les-voisins-02-a-vue-de-nez-mini.jpg 

Repost 0
14 mars 2006 2 14 /03 /mars /2006 18:52

Dans les lotissements composés de pavillons, qu'ils soient beaux, moches, vieux ou récents, une constante apparait : Tout le monde y bricole à tour de bras, pour le meilleur... et pour le pire !

Voici quelques instantanés à peine corrigés.

Et pour commençer la page de couverture :

 

Repost 0
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 21:03

 

 

 

 

Crayonner un bonhomme avec un gros pif, lui donner un air bourru, un coup de gomme, deux ou  trois traits pour une expression d’abruti, regarder autour de soi, piquer une autre expression à la volée, vite, la coucher sur papier et tout cela, en plein conseil d’administration, c’est, il faut l’avouer, le plaisir suprême ! Pour en arriver là, il faut un entraînement intense et commencer dés le plus jeune âge.

 

Tout débute à l’école, en petite classe. Un protocole à installer très tôt

 D’abord, la situation géographique : Au  fin fond de la classe et prés de la fenêtre. Là, les paroles du  maître arrivent, mais plus étouffées, moins agressives, plus sympa quoi !


 

Ne jamais prêter attention à ce qu’il dit, cela pourrait nuire au bon déroulement de votre imagination. Epier sans relâche les manies, les travers, les erreurs de votre entourage, surtout de la gente enseignante. Se servir des paroles émises par l’autorité des lieux comme d’un doux coussin ouaté sur lequel votre rêverie va enfin surfer sans retenue.

 Et là, le miracle se produit !

 Subrepticement, votre main, muni de ce foutu crayon,  qui vous suivra toute la vie, commence à dessiner pour certains, des arabesques, pour d’autres des arbres, des maisons… et … des « Bonhommes » !

 Là, le pli est pris. C’est trop tard, vous avez contacté le virus. Vous allez croquer le monde qui vous entour à pleine dents et dents dures pour certain !

 Tel un chevalier, lors de son intronisation, vous allez prendre les armes. A savoir : un crayon, une gomme, une feuille de papier, beaucoup d’impertinence et une énorme dose de mauvaise foi ! (C’est, pour le moins, la réflexion du « croqué » !)

 Depuis toutes ces années, j’ai toujours aimé dessiner les travers de mes semblables et ainsi accumuler pas mal de dessins sans prétentions aucunes. Je me suis aperçu que je pouvais en grouper bon nombre sur un même thème. Ainsi, pour le moment, deux groupes sortent du lot et peuvent s’assimiler à des « albums » :

« Les voisins » (où comment le bien loti se ment)

« Ces seniors qui s’ignorent » (les errances d’Adèle mère)

 Je vais donc essayer, tous les jours d’afficher soit un dessin unique, soit une planche, soit des clous ! Paresse quand tu nous tiens !

 

PS : Des amis bien intentionnés m’ont conseillé, avant de les montrer sur le Net, de protéger mes griffonnages. Comme j’écoutes toujours ce que disent les amis je les ai protégé d’une bonne couche de laque vernie. Un seul souci, plus je protège un nombre important de dessins, plus l’écran devient opaque. Il doit sûrement y avoir un bug quelque part !

Repost 0
Philippe Lepers - dans Betdenrire
commenter cet article

Liens