Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 19:31
Bée...oui!

Enfin une décision raisonnée de la mairie de Paris : Faire de l’éco pâturage avec des moutons sur les talus du périphérique pour remplacer tondeuses et autres débroussailleuses thermiques dont le bruit empêche les riverains d’entendre les voitures. Il faut reconnaître là une belle avancée écologique. Sans arrière-pensée aucune, à force de croiser des caprinés sur cet axe prestigieux, les Parisiens ne risquent-ils pas de devenir chèvre… et ensuite de voter comme des moutons ? Autrement dit, par mimétisme, voter de nouveau pour la même équipe à l’Hôtel de Ville lors des prochaines municipales ? Rien n’est moins sûr, mais n’anticipons pas, mauvaises langues que nous sommes. Mais, entre temps, les brebis vont faire des petits, engraissés par tant d’herbe tendre aux métaux lourds et pluies acides. Il va bien falloir, après sa tonte, ramener le troupeau à l’étable. Trop compliqué d’emprunter les rues adjacentes où les bestioles profiteront du moindre carrefour pour se carapater tous azimuts à travers la circulation, au grand dam des bergers. Solution ? Emprunter le périphérique qui lui est bien délimité par des grillages et barrières pivotantes aux accès et sorties. Il restera, pour les automobilistes un peu assoupis habitués aux embouteillages, à suivre cette étrange transhumance et… compter les moutons ! Heureusement, une solution existe pour limiter leurs prolifiques portées: faire appel à nos amis musulmans bien contents de ramener de la capitale le méchoui pour les fêtes de l’Aïd el Kabîr !

Il faudra toutefois éviter le sacrifice sur la chaussée, cela risquerait de faire tache au beau milieu des voitures, mais faire voyager un mouton dans le coffre ne sera pas non plus une sinécure. Bée… oui !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liens