Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 10:02

S’il y a un personnage qui sort du lot de la cohorte d’artistes se prévalant du surréalisme, c’est bien René Magritte. L’exposition qui lui est consacrée va se dérouler au centre Pompidou du 21 novembre 2016 au 15 août 2017. Intitulée ’’La trahison des images’’ comme son célèbre tableau représentant une pipe, cette rétrospective picturale va pouvoir expliquer aux néophytes que nous sommes l’ambiguïté de la représentation dans l’art. Même si un tableau est peint de la manière la plus réaliste qui soit, son interprétation peut être trompeuse et dévoiler une évidence qu’un jeune enfant assimile aisément contrairement à l’adulte qui recherche une explication cachée propre à entretenir ses fantasmes. La rigueur mathématique de Magritte s’est souvent opposée à ses confrères dont la correspondance de l’image et des mots passait en second plan devant l’esprit philosophique qui émanait de leurs œuvres. Tout en étant proches en apparence celles de Dali et Magritte ne suivaient pas le même cheminement et heureusement pour nous et la pluralité de l’art.

À ma manière, j’espère dévoyer un instant cette forme atypique du raisonnement primaire qui est en nous à savoir que l’évidence n’est pas forcément la vérité… et vis versa.

Ceci n'est pas une pipe
Ceci n'est pas une pipe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel 28/09/2016 18:22

Et meme pas de braguette !

Liens