Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 18:44
Bouquin
Bouquin

Salut à tous.

À Pâques ou à la Trinité ? Décidément, ce fut long, mais mon bouquin, sur lequel je bosse depuis deux ans, vient enfin de paraître. ‘’L’aventure des CIP’’ aux Éditions Muffins.

Un ouvrage broché de 325 pages couleur de dimension 25,5 x 21cm.

De quoi s’agit-il au juste?

‘’Jouer au train dans son jardin, jusque-là, rien de plus normal, mais quand ce matériel de jeu avoisine la centaine de tonnes des questions se posent inévitablement sur la pertinence d’un tel engouement ; un fan de voitures anciennes, une fois résolue la question d’abriter ses merveilles, a tout loisir pour sortir sur les routes son matériel chéri ; de même pour un amateur de bateaux ; rivières, lacs et océans sont à sa disposition en s’éloignant du ponton. Il y a bien sûr les collectionneurs d’aéronefs dont les plus aisés possèdent une piste d’aviation privée, mais tous disposent, une fois en l’air, de l’immensité du ciel nécessaire à leur passion. Pour un train, prisonnier par essence de ses rails, l’improbable solution d’installer chez soi une ligne de chemin de fer grandeur nature relève d’un fantasme certain. Chez Floris Lepers, idéaliste, inventeur hyperactif, adepte du système D et de l’improvisation communicative, cette passion dévorante pour les chemins de fer va entraîner, pour de nombreuses années, ses proches et amis dans un enchaînement de situations cocasses et hilarantes qu’il est bon de conter ici ne serait-ce que pour la bonne santé de nos zygomatiques.’’

À la fois témoin et acteur de ce que l’on pourrait appeler une douce dingue épopée ferroviaire, j’ai eu, pendant les très nombreuses années où j’ai travaillé avec mon père, le privilège de côtoyer une cour pittoresque de passionnés, ferrovipathes convaincus, aussi truculents que farfelus, dévolus cœurs et âmes à leur maître à penser qu’était le paternel. L’alchimie, entre la rigueur mathématique de l’ingénieur et du ‘’du moment que ça marche’’ du rêveur, appliquée à du matériel de plusieurs tonnes, lancé à toute vapeur sur de la voie à peine éclissée, fut rarement pris en défaut. À part quelques déraillements ou explosions en tout genre, elle fut toujours applaudie par la foule des curieux qui ne manquaient pas de nous rendre visite tout au long de cette aventure pittoresque et bucolique.

J’en suis pourtant sorti indemne, à part quelques fois, éclaboussé par de nombreuses pintes de rires que le comique de situation pouvait provoquer à tout moment.

Cette biographie, en plus des nombreuses photographies et illustrations paternelles, je l’ai complété de mes propres dessins d’humour afin de contrer par la caricature le sérieux apparent de certaines scènes.

N'hésitez pas à me contacter si ce bouquin vous intéresse.

Contact : philippe.lepers@club-internet.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liens